5 méthodes naturelles pour le soutien du moral bas

Les conseils dans cet article servent à un but d’information uniquement et ne peuvent pas substituer un avis médical ni un traitement. La dépression est une condition qui peut être dangereuse, je vous incite de ne pas ignorer l’avis de votre équipe médicale. A part les vitamines à doses journalières conseillées, aucun complément mentionné ne doit être pris avec un traitement médicamenteux quelconque sans avis de votre pharmacien ou médecin. Pour voir les études : tapez « PMID » plus le code marqué dans votre moteur de recherche pour voir l’étude comme premier résultat.

Le diagnostic de la dépression est défini par des symptômes cliniques. Cependant les recherches montrent que la dépression peut avoir une multitude de facteurs sous-jacents. Une partie sont les facteurs psychologiques (le vécu traumatique et/ou violent, notamment dans l’enfance, deuils, perte de stabilité financière etc). Mais une grande partie sont des facteurs « physiques ». Voici quelques exemples bien documentés dans la littérature :
– Maladies auto-immunes comme Hashimoto, sclérose en plaques, PR ou autres
– L’insuffisance de certaines vitamines, notamment vitamines D, B9, B12
– Déséquilibres du microbiote intestinal
– Accumulation de certaines toxicités dans le corps (p.ex. le mercure : avez vous des amalgames dentaires?)
– Expositions à certaines toxicités biologiques (p.ex. la moisissure)

Ce qu’on remarque cliniquement dans ces cas, c’est que l’effet thérapeutique des antidépresseurs peut être insuffisant.

Les antidépresseurs peuvent créer une dépendance

Les antidépresseurs permettent aux molécules de bonnes humeurs (neurotransmetteurs) de rester plus longtemps dans le cerveau. L’avis courant est la possibilité d’un arrêt rapide une fois que la personne se sent stabilisée.
Le problème est que pour certains après l’arrêt soudain, le corps peut réagir avec un manque de neurotransmetteurs. La personne peut avoir de nouveau des symptômes dépressifs et pourra penser que la dépression n’était pas en rémission. Selon le psychiatre américain renommé Dr Daniel Amen, ce phénomène peut se voir jusqu’à 3 mois après l’arrêt soudain des anti-depresseurs. Un arrêt très progressif peut diminuer le risque de récidif ( PMID: 31288917, PMID 19358965).

Comme toujours, il est important d’explorer et travailler sur toutes les causes – émotionnelles comme physiques. Mais en attendant, on peut utiliser le pouvoir des compléments naturels pour aider de soulager la souffrance. Ma recommandation est d’intégrer tous les conseils pour bénéficier d’une belle synergie, en accompagnement de la prise en charge médicale. 

Existe-il des choses naturelles efficaces ?

PARTAGER

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp